Equipements pour réseaux d'assainissement
et ouvrages de dépollution

Décanteurs lamellaires HYDRO M.E.S.I.

Décanteurs lamellaires

Les décanteurs lamellaires HYDRO M.E.S.I. sont destinés au traitement des eaux pluviales et des eaux usées industrielles. Ils possèdent une structure lamellaire mobile et réglable.

La structure lamellaire des décanteurs HYDRO M.E.S.I. est caractérisée par des lames mobiles munies de pivots et dont l'inclinaison est variable. L’écartement entre les lames peut également être modifié.

Hydroconcept propose deux types de décanteurs lamellaires: les décanteurs lamellaires à contre courant et les décanteurs lamellaires à courants croisés.

 

Décanteurs lamellaires à contre-courant

Ils fonctionnent avec une alimentation des effluents sous les lames et un écoulement vertical de bas en haut. La répartition des effluents est assurée par des goulottes de reprises des eaux claires placées au-dessus des lames. Les lames supportées par des rails, pivotent suivant un axe médian et sont reliées les unes aux autres par des réglettes fixées à leurs extrémités inférieures.

Un flotteur assure le basculement des lames lorsque le décanteur est rempli d’eau.

Un dispositif comprenant un câble et un treuil de manœuvre peut être proposé en option. 

Les décanteurs lamellaires à contre courant sont des appareils compacts couramment utilisés en assainissement. L'accès sous la structure lamellaire facilite les opérations d'extraction des boues.

(brevet n°1360173).

Décanteurs lamellaires à courants croisés

Ils fonctionnent avec une alimentation des effluents sur le coté des lames et un écoulement horizontal à travers la structure lamellaire. Les lames pivotent par leurs extrémités inférieures et sont reliées les unes aux autres par des réglettes fixées à leurs extrémités supérieures.

Un contrepoids, un treuil ou un palan permettent le basculement des lames lorsque le décanteur est vide.

Les décanteurs lamellaires à flux croisés sont des ouvrages moins profonds que les décanteurs lamellaires à contre courant. L'accessibilité et le nettoyage des lames peut avoir lieu par le dessus et par les deux cotés de la structure lamellaire.

(brevet n° 0313222).
(brevet n° 2948032).


Pourquoi utiliser des lames planes ?

Le choix de fabriquer des lames planes répond à une contrainte principale : comment simplifier le nettoyage de la surface des lames? Les lames sont constituées d'un cadre en inox sur lequel est fixé une plaque en polymère dont l'indice de rugosité est très faible (Hz hauteur max des aspérités : 0.2µm, Ha hauteur moyenne des aspérités : 0.04 µm).

Le choix des plaques est fait en fonction de leurs caractéristiques :

1 - mécaniques : incassable, lisse avec une faible rugosité (2 à 5 fois plus faible que les plaques en PVC utilisées en assainissement), facile à travailler et transparente.

2 - chimiques : inerte vis à vis de la plupart des agents chimiques dans ses conditions d'utilisation.

3 - environnementales : il est utilisé dans l'industrie alimentaire et il est recyclable.

Pose de lames, Zac des Deux Lions à Tours

 

 

Avantages des lames des décanteurs HYDRO M.E.S.I.®

  • Légères et robustes.
  • Montage, démontage et manutention aisés.
  • Grande facilité de nettoyage de la surface des lames.
  • Pas d’entretoises, régime laminaire préservé entre les lames.

 

 

Pourquoi des lames mobiles ?

1 - Pour des raisons mécaniques La structure lamellaire des décanteurs HydroMESI est maintenue en équilibre dans sa position inclinée. Elle est tirée par le dessous par un flotteur (contre-courant) ou bien tendue par le dessus par un contrepoids (flux croisés). Le poids des lames chargées de boues n'est pas repris par des entretoises mais par des pièces de liaison mises sous tension. La structure lamellaire des décanteurs HydroMESI est ainsi très robuste et très sûre.

2 - Pour des raisons d’exploitabilité Lorsque les lames reviennent dans leur position verticale, elles s'écartent ce qui libère les objets et les dépôts qui peuvent s'y trouver coincés. Le basculement des lames limite ainsi les phénomènes de colmatage. Le nettoyage des plaques avec une lance haute pression peut se faire sur les deux faces. Les dépôts qui subsistent encore à la surface des plaques glissent plus facilement vers le fond du décanteur. Lorsque que les lames sont ramenées dans leur position verticale, on peut aisément nettoyer le fond du décanteur depuis le dessus, à travers les lames.

3 - Pour des raisons de maintenance Le montage et le démontage des lames se fait en position verticale. Il n’est pas nécessaire de démonter toute la structure pour changer quelques lames. L’espacement entre les lames peut être modifié afin d’augmenter la surface de décantation et d'accroître les performances ou le débit nominal du décanteur.

 

 

Décanteurs lamellaires pour effluents industriels

La société Hydroconcept propose également des décanteurs lamellaires préfabriqués en inox 304L ou 316L pour le traitement des eaux usées industrielles. La surface de décantation est assurée par une structure lamellaire en acier inoxydable. Le décanteur MESI® se compose d'une cuve en inox, d'une structure lamellaire mobile, d'une trémie de récupération des boues et de pieds d'assise.

Options possibles:

  • Sonde de détection du voile de boue.
  • Vanne manuelle ou automatique au niveau du piquage d'extraction des boues.
  • Vibreur au niveau de la trémie pour faciliter le glissement des boues.
  • Cloisons siphoïdes devant les seuils d’évacuation des eaux claires.
  • Treuils ou levier de manœuvre des lames. 
Décanteurs lamellaires pour effluents industriels

 

 

 

Simulations numériques des écoulements dans les décanteurs lamellaires HYDRO M.E.S.I.®

Les simulations numériques tridimensionnelles des écoulements et des concentrations de particules sont des études indispensables qu'il faut mener avant de réaliser les décanteurs lamellaires, Les simulations numériques permettent de comprendre leur fonctionnement hydraulique et de connaitre les valeurs des vitesses à ne pas dépasser pour éviter les zones d'écoulement préférentiel, les zones de recirculation ainsi que le ré-entrainement des boues et le relargage des matières polluantes. Les simulations numériques constituent le moyen de garantir que les rendements attendues seront bien atteints. Pour sa part, HYDROCONCEPT a réalisé et publié les études suivantes :

  • Simulations numériques des écoulements dans un décanteur lamellaire à contre courant. Laboratoire de Génie des Procédés de l’Université Victor Segalen, Bordeaux II. 2004-2006 (Présentation de l’étude dans TSM n°11 – 2009). 
  • Simulations numériques de champs de concentrations des particules dans un décanteur lamelaire à contre courant. Laboratoire de Génie des Procédés de l’Université Victor Segalen, Bordeaux II. 2004-2006 (Présentation de l'étude dans TSM N°9 de septembre 2012). 
  • Optimisation de la forme des décanteurs lamellaires à courants-croisés par modélisation hydrodynamique tridimensionnelle. Institut de Mécanique des Fluides de Strasbourg – Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement. 2008-2009 (Présentation de l’étude à la conférence NOVATECH 2010 et communication dans TSM N°11 de septembre 2014).

 

 

Exemples de réalisation

Décanteur lamellaire Quartier des Deux Lions à Tours

 

Décanteur lamellaire Port Autonome de Dunkerque - secteur Multivrac. Montage des lames et des goulottes de reprise des eaux claires

 

Décanteur lamellaire Quai d'Ivry - secteur Bruneseau, Paris. Contrôle de répartition des effluents à l'aide de fluorescéine.

 

Décanteur lamellaire industriel en inox - station d'épuration de la coopérative Sica à Saint-Pol-de-Léon.